Saturday, January 03, 2015

bref historique

L' Assaut en quelques lignes :


Au départ, deux artistes trouvent un atelier en plein centre de Saint-Étienne...une ancienne menuiserie située 11, rue Bourgneuf, composée de plusieurs espaces distincts.
Dans cet espace d’environ 400m2, il y a moyen de peindre, de sculpter, il y a même trop de place, ça résonne...Du coup, en 1995, ces deux artistes décident de faire vivre le lieu en s’associant avec des amis.
L’ASSAUT DE LA MENUISERIE est née. Son but est de promouvoir et développer l’art et le spectacle dans la région Rhône-Alpes. Après plusieurs expositions de peinture, de sculpture, de photographie, de vidéo...; après divers happenings, performances, concerts et lectures spectacles, l’association prend une certaine ampleur dans la ville.
Certains membres partent, d’autres intègrent le groupe. Actuellement, ils sont trois «menuisiers»:
Sylvie Lestard : architecte
Marie Mestre : artiste
Franck Lestard : artiste

Friday, January 02, 2015

plans

OU SOMMES NOUS ?
à Saint Etienne


LE LIEU

Monday, January 25, 2010

exposition nadine lahoz quilez



images de l'exposition de Nadine Lahoz Quilez qui a eu lieu du 16 novembre au 30 novembre 2008






images de l'exposition de Nadine Lahoz Quilez qui a eu lieu du 16 novembre au 30 novembre 2008

Friday, October 17, 2008

exposition nadine lahoz-quilez

du 16 novembre au 30 novembre 2008, ouverture les jeudi,vendredi,samedi,dimanche de 15 heure à 18 heure...
vernissage le samedi 15 novembre à partir de 19 heure...












Saturday, June 07, 2008

expo:DQStE0806 KLAAS KOETJE

KLAAS KOETJE Vernissage le 20 juin 2008 19h/21h à la galerie...la suite à LA SERRE



La réalité virtuelle analogique à l’Assaut de la menuiserie.



DQStE0806 est une exposition personnelle de l’artiste vidéaste Klaas Koetje, dans laquelle l’Assaut de la menuiserie sera transformée en irréalité virtuelle.
L’irréalité virtuelle est un concept que Klaas Koetje utilise pour caractériser sa façon analogique de travailler, qui ne peut pas être pensée sans les développements de l’art contemporain.
Il ne s’oppose pas à l’art numérique mais cela peut-être considéré comme un plaidoyer passionné pour les possibilités inexplorées du média analogique avec la vidéo comme fascination personnelle.

Dans le DQStE0806, l’Assaut de la menuiserie se transforme en projection audio-visuelle d’elle-même. Le son et l’image sont d’un côté, le résultat des caractéristiques spécifiques de l’espace et, d’un autre côté, une projection de l’espace au même moment. L’Assaut de la menuiserie finit par exister comme espace physique mais demeure perceptible comme une entité audiovisuelle. Ce paradoxe continue à l’infini et c’est dans ce processus, selon Klaas Koetje, qu’émerge la problématique de ce qui est la réalité, de ce qui est irréel, de ce qu’est la réalité virtuelle et finalement que quelque chose comme « l’irréalité virtuelle » doit exister.
Dans ces projections de l’(ir)réalité, le visiteur entre et en fait immédiatement partie. Le visiteur n’est pas seulement spectateur, mais sa présence physique influe sans cesse sur l’installation. Et comme dans la vie, plus il y a de personnes à l’intérieur, plus il devient complexe de remarquer leur influence.

DQStE0806 est la seconde version d’un concept basique appelé D(omus) Q(uadrigemina). Cela se réfère à une partie spécifique du cerveau appelée Corpora Quadrigemina où le son et l’image sont connectés.
DQ s’adapte à chaque nouvel espace et à ses spécificités. C’est pourquoi le titre du projet à l’Assaut de la menuiserie comporte StE, les initiales de la ville où il a lieu. Les chiffres se réfèrent à l’année et au mois pendant lequel le projet a lieu.


video
DQStE0806 KLAAS KOETJE












après le vernissage tous au 15 rue henri Gonnard (au dessus du parking des ursules)
LA SERRE # 5 CONCERT
VENDREDI 20 JUIN
En partenariat avec la Galerie l'Assaut De La Menuiserie /11, Rue Bourgneuf 42 000 Saint-Etienne
LA SERRE
Restitution workshop Carine Pauchon à partir de19h
carinepauchon.blogspot.com/

Concerts 21h/01h

LE PARTI / LE CLUB DES GENS SPACIAUX / LUX MENTAL HOSPITAL /
ALTO CLARK & KLAAS KOETJE

Wednesday, May 21, 2008

expo : DECOLLAGE guillaume louot




DECOLLAGE

GUILLAUME LOUOT

A propos de l’installation :
Le fait de s’approprier les surfaces murales dans un but esthétique est une donnée
presque spécifiquement américaine qui remonte dans l’histoire de l’art à la période
de l’expressionnisme abstrait ou de ce qui s’appelle l’école de New York. Il s’agissait
au niveau artistique de la nécessité de grande surface pour exprimer les sujets
énergiques d’une dynamique corporelle. Au niveau politique, il s’agissait de créer son
histoire, sa propre histoire de la peinture, ce qui par ailleurs donnait comme
perspective sociale à cet art : De grandes peintures pour de grands bureaux.
Ici en Europe, nous avons notre histoire contemporaine du grand format, de la
peinture expressive à la peinture in situ. Mais le virage que je prends dans
l’introduction m’intéresse sur deux points. Le premier est un rapport d’échelle, celui
d’une confrontation entre le corps et l’espace ou, pour le dire autrement le rapport
qu’il est possible d’établir entre notre enveloppe corporelle et notre habitat. Le
second est «de grandes peintures pour de grands murs », et, ce que j’entends par-là
est une question de désir : Celui de faire de grandes peintures.
L’exposition «Décollage» est donc une évaluation de mon désir, de mes intentions
peut-être. Sans toile tendue sur châssis, et où il s’agirait plus largement de la sphère
des idées, d’une idée en peinture... quelque part. Pour l’exposition, je présente
plusieurs dispositifs du tableau-lieu : Une conception me permettant de re-visiter une
peinture, qui nécessite pour exister un lieu. J’ai donc aménagé dans les locaux de
L’assaut de la menuiserie une base de collage et de peinture au sein de laquelle on
peut, disons, se déplacer. Il est donc également question de position, changeante !...
Qui marche ! Où la condition du sujet est une posture, nomade vis à vis de son plan.